Créée à l’été 2017 par des passionnés de ce style musique l’association HMMH (Haute Marne metal heads) a réussi en 2018 à mettre sur pied en quelques mois son premier festival de musique metal. Samedi 27 avril, l’association remet le couvert avec une seconde édition qui monte en gamme.

Pour les membres de HMMH, « la promotion de la musique metal c’est l’opportunité de non seulement satisfaire ceux qui apprécient ce style mais aussi de séduire un public plus large et pas forcément au fait de tout ce que le metal englobe comme courants ». C’est dans cette optique qu’en 2018, quelques mois après avoir fondé l’association, ce petit groupe de passionnés a mis sur pied au fort de la Pointe de diamant à Saint-Ciergues, la première édition de son Fort métal fest. Une première qualifiée par ses organisateurs « de positive à tous points de vue puisque nous avons eu 120 entrées ce qui n’était pas si mal que cela pour un début et une manifestation qui partait d’une page blanche qui a pu se remplir grâce aux soutiens de différents partenaires ». Pour les membres de HMMH, ce résultat était une récompense du travail accompli, non seulement pour trouver des groupes mais aussi pour mettre sur pied quelque chose qui tienne la route.
Monter en puissance
Forts de cette première édition qui a séduit par le lieu de la manifestation aussi bien que par l’ambiance instaurée par l’association avec les artistes et le public, les organisateurs ont souhaité monter en puissance pour ce second rendez-vous. Toujours programmé sur le même site, le festival aura, cette année, l’atout supplémentaire de se faire dans la cour du fort. Le public pourra profiter des prestations de Pray for Humanity (Néo-metal/ Hardcore), Sideburn (metal/Hardcore), Aephanemer (death mélodique) et Blazing War Machine (black industriel). Soit autant de possibilités pour les passionnés de musique metal de trouver leur bonheur. Espérant voir le nombre de participants augmenter par rapport à la première édition, les organisateurs savent que leur festival doit encore se renforcer à tous les niveaux pour s’inscrire dans le temps. Pour autant, ils entendent conserver l’esprit qui les a amenés à se lancer dans l’aventure de la création d’un festival metal, à savoir se faire plaisir avec une musique qui leur plaît et essayer de séduire non seulement les passionnés mais aussi un public plus large. « Nous ne sommes pas le Hellfest et nous ne souhaitons pas l’être », reconnaissent les membres de HMMH, qui ont déjà participé en tant que spectateurs au mythique festival metal organisé à Clisson en Loire-Atlantique.
P. G.
p.gaudiot@jhm.fr

Aephanemer sera l’un des quatre groupes qui participeront au second Fort metal fest.