«Ce ne sont que des surprises cette expérience !»

Le duo langrois Co&Jane a remporté l’émission de chant “Audition Secrète”, diffusée sur M6. Leur victoire a permis à Corentin Péchiné et Jeanne Bardin de sortir un single. Retour avec eux sur cette folle aventure.

JHM : Vous venez de gagner “Audition Secrète”, quelles sont vos premières impressions ?
Jeanne Bardin : On est comme des dingues, on ne s’y attendait pas du tout. Le niveau était vraiment élevé.  C’est un soulagement et une concrétisation.
JHM : Qu’est-ce que ça fait de chanter sur la scène de l’Elysée Montmartre ?
Corentin Péchiné : C’était un honneur et une grande surprise. Un vrai bonheur car c’est sur scène que nous sommes les plus à l’aise.
J. B. : On mettait le pied dans la cour des grands. Ce ne sont que des surprises cette expérience !

JHM : Avez-vous le sentiment d’avoir progressé au fil des trois étapes de sélection ?
C. P. : L’émission était enregistrée pendant seulement un mois donc c’est difficile à dire, mais nous avons beaucoup grandi en peu de temps. Il y a eu beaucoup de hauts et de bas, c’est très intense dans ce milieu.

JHM : Corentin, pour vous qui aviez l’habitude de toujours chanter avec une guitare, comment cela s’est-il passé ?
C. P. : C’était vraiment un défi pour moi, de ne plus me cacher derrière elle. On a travaillé. Le soir de la prestation je me suis rendu compte que c’était une libération dans le sens où j’étais libre dans mes gestes, dans ma posture, de transmettre une énergie (…). Et c’est ce que le label voulait voir.

JHM : Quelle est votre rencontre la plus marquante au cours de cette expérience ?
C. P.  : C’était quelque chose de fort pour moi de rencontrer le producteur Pascal Nègre, parce que je sais depuis que je suis jeune qui il est et ce qu’il représente. C’est une des personnes les plus inaccessibles pour un artiste.
J. B.  : Même avec les candidats on a lié des amitiés, surtout avec les trois autres gagnants de l’émission. Nous nous voyons régulièrement.

JHM : Y avait-il une concurrence entre les douze finalistes ?
C. P. : Non car chaque finaliste avait vraiment son style, son caractère, sa voix, son univers musical, donc il ne pouvait pas y avoir de concurrence (…). De par le concept de l’émission nous pouvions techniquement tous gagner donc personne ne prenait la place de l’autre.
J. B. : Nous étions le seul duo donc c’était facile de ne pas se sentir menacés (…). C’était vraiment une bande de potes, nous partagions les mêmes hôtels, nous faisions des bœufs ensemble…

JHM : Quels retours avez-vous eu des téléspectateurs ?
C. P. : Nous avons eu pas mal de messages sur les réseaux sociaux de gens que nous ne connaissions pas, qui nous disent que nous sommes leurs candidats préférés.
J. B. : Même sur Twitter il y a eu des bons retours. Les gens ont relevé que c’est nous qui avions fait l’arrangement musical de la première prestation et que c’était très original (…). Après c’est bien mais rien n’est encore fait. Pour l’instant on ne s’est pas trop fait reconnaître dans la rue.

JHM : Toutes les émissions ayant été enregistrées en février, comment avez-vous vécu le fait de devoir garder tous ces secrets pendant tant de temps ?
J. B. : C’était trop dur. Le pire, c’est les copains qui nous cuisinent. Il faut arriver à répondre sans donner d’indices. C’est difficile de ne pas faire de gaffe.
C. P. : Nous avons essayé de garder la surprise. En plus, nos vies ont changé après le tournage. Jeanne a arrêté la fac  de droit, c’était dur de le cacher (…). J’ai progressivement arrêté mon école de musique. Nous avons passé notre temps à composer… Après on est quand même en sursis dans le sens où ce n’est pas sûr que ça marche.

JHM : Grâce à votre victoire, vous avez eu l’opportunité de sortir un single et tourner un clip : comment envisagez-vous le futur ?
C. P. : Le single a été composé par Nazim et Jeremy Poligné, qui écrivent pour des artistes comme Amir, Louane et Kendji Girac (…). S’il fonctionne, nous sortirons un EP ou un album, ça va dépendre des retours. Nous avons déjà des compositions (…). On veut développer notre répertoire en français et devenir Co&Jane 2.0.

Propos recueillis par Léa Guyot