Le festival de guitare de Champlitte aura lieu vendredi 19 et samedi 20 mai, à la salle des fêtes. Occasion de côtoyer Shaï Sebbag et le Canadien Manéli Jamal, deux monstres sacrés de la guitare lors des masterclasses de vendredi, d’un stage de guitare ou lors du grand concert de samedi. Musicalité et virtuosité seront à conjuguer dans une ambiance dédiée à la guitare acoustique.

Shaï Sebbag, virtuose en mode fingerstyle (à gauche).

Manéli Jamal, star montante du fingerpicking, viendra de Toronto pour le festival.

Trois questions à Manéli et Shaï

Comment avez-vous débuté ?

MJ : A 16 ans avec la guitare d’un ami qui m’a appris quelques accords. Autodidacte, j’ai analysé le jeu des artistes. Au Canada, j’ai abordé la guitare sérieusement, alors que je ne jouais que du punk et du métal ! Ce changement dans ma vision musicale m’a permis de me concentrer sur le potentiel de la guitare acoustique, qui est maintenant MON instrument !

SS : J’ai emprunté la guitare de mon père, à 12 ans avant d’abandonner. A16 ans, j’ai repris pour des feux de camps, en colo ! En autodidacte. En parallèle des chansons pop/rock, je me suis lancé dans l’étude des grands classiques, des morceaux bien difficiles à jouer. J’ai beaucoup appris en fréquentant d’autres guitaristes en herbe…

Parlez-nous de vos influences.

MJ : Ma principale influence, c’est ma vie de tous les jours ! Mes compositions racontent ma vie de globe-trotter à travers le monde. J’adore Pat Metheny, Paco de Lucia, Al Di Meola, Dave Murray (Iron Maiden), Stevie Ray Vaughan et Mark Knopfler. Si mes goûts sont éclectiques, j’ai cherché à me focaliser sur mon propre style.

SS : Je me suis beaucoup cherché. Les grands interprètes du classique sont ma principale influence mais aussi les compositeurs, comme Tarrega, Sor et Bach. Puis les harmonies complexes du Brésil. Puis j’ai découvert Tommy Emmanuel ! Mes influences à venir ? Aucune idée ! Je découvre tous les jours.

Que vous apporte ce type d’expression en qualité d’instrumentiste acoustique solo ?

MJ : Lorsque je me suis retrouvé isolé, j’ai abordé la guitare comme un instrument solo, parfois comme une thérapie. Ou comme un journal intime, mais en jouant les notes et je laisse aller mes pensées qui reflètent mon style de vie et ma manière de créer. J’aime partager avec d’autres qui apportent leur touche personnelle. Alors, qui sait ?

SS : Peut-être par commodité : pas de structures rigides ni d’agendas collectifs à gérer ! Et le gout du défi : rendre la guitare polyphonique, ou orchestrale, faire sonner la guitare dans toute sa tessiture, en cherchant le timbre juste… J’y évoque mes voyages, mes rencontres. Mes compositions ne sont que le reflet de ma vie.

 

Demandez le programme

Masterclasses à la salle des fêtes : Vendredi, à 18 h, Shaï Sebbag ; à 19 h, Manéli Jamal. Repas canadien à l’issue sur place. Uniquement sur réservations. Stage guitare acoustique “Fingerstyle” avec Shaï Sebbag : samedi, de 10 h à 17 h 30. Concert : samedi, à la salle des fêtes, à partir de 20 h 45, ouverture par les élèves guitaristes de l’école de guitare de Dampierre sur Salon ; à 21 h, Shaï Sebbag ; à 21 h 45, tombola (deux guitares acoustiques, et lots concernant la musique) ; à 22 h, Manéli Jamal ; à 22 h 45, duo Shaï Sebbag et Manéli Jamal.

Manéli Jamal, star montante du fingerpicking, viendra de Toronto pour le festival.

Shaï Sebbag, virtuose en mode fingerstyle.