Après un nouvel album sorti en décembre dernier, le musicien barrois 
«repart à zéro» en rééditant son premier album sorti en 2003. 
L’idée lui est apparue pendant le confinement.

Le musicien réédite son tout premier album, “Repartir à zéro”*, sorti en 2003 et épuisé depuis une dizaine d’années. Il est actuellement en pressage.
Un premier album qui tient une place particulière dans le cœur d’Éric Frasiak. « C’était l’album de la renaissance », explique-t-il, dans son studio du boulevard de La Rochelle. « Je l’ai fait après avoir arrêté de chanter pendant 18 ans ! Je n’aurais jamais cru revenir à la chanson. Au départ je l’avais plutôt fait pour me faire plaisir. »

« Il m’a aidé à passer le cap »

Car le début de la carrière de Frasiak ne date pas des années 2000 mais des années quatre-vingt. À l’époque, le chanteur avait signé deux 45 tours chez CBS. « On avait un album prévu (avec son compère le journaliste Frédéric Gonnand), mais le producteur n’a jamais trouvé de distributeur. Et l’album est resté lettre morte… »
En 2003, lors de la sortie de “Repartir à zéro”, le public est au rendez-vous. « Ça m’a vraiment redonné envie. Cette façon d’être accueilli positivement par le public, que les gens me disent qu’ils aiment, c’était encourageant. »
C’est le début du décollage de la carrière de Frasiak qui en est depuis à son sixième album studio avec “Charleville”, paru en octobre dernier.
Pourquoi ressortir “Repartir à zéro” aujourd’hui ? Grâce au confinement ! Pendant la période d’enfermement d’Éric Frasiak, comme beaucoup d’artis­tes, celui-ci a propo­sé des “lives” sur les réseaux sociaux. Trois sessions de ce « Concert en pointillé » ont ainsi­ eu lieu depuis le mois de mars (on peut d’ailleurs les revoir sur la chaîne Youtube d’Éric Frasiak “Crocodile prod”). « J’ai chanté beaucoup de chansons pendant le confinement (plus d’une soixantaine, NDLR). Du coup, je suis allé chercher loin dans mon répertoire », explique Éric Frasiak. « Ce qui m’a amené à faire trois chansons de mon premier album : “Perdu”, “Patiemment”, et “La Saison des pluies”. Ce sont des chansons d’amour, ce n’est pas vraiment ce que je fais aujourd’hui ! En fait, c’est assez loin de ce que je suis devenu musicalement. Mais sur les réseaux sociaux, la réaction a été incroyable quand je les ai chantées ! »
Il n’en fallait pas plus pour rendre le chanteur un peu nostal­gi­que et mettre en marche les machines pour la réédition de l’album. « Quand j’ai écrit tout ça, c’était des moments difficiles, ça remue un peu les vieilles histoires et du pourquoi j’ai écrit ces chansons mais c’est un album qui m’a aidé à passer le cap. C’est la graine qui a fait germer tout le reste ensuite ! »
Une graine qui continue de pousser puisque Frasiak est loin de se contenter de la réédition de son premier album. Un nouveau disque en homma­ge à François Béranger est actuellement en cours d’enregistrement, le deuxième après un premier opus sorti en 2 014.
Côté concert live, en vrai, Éric Frasiak, comme tous les artistes, est dans l’attente de savoir quand l’activité culturelle va pouvoir réellement redémarrer. Le chanteur a dû annuler une trentaine de dates depuis le début du confinement. Quelques dates sont encore d’actualité notamment en juillet. Un livre regroupant les chansons de ses albums est aussi en préparation, c’est-à-dire une centaine environ. Bref, l’actualité 2 020 d’Éric Frasiak va être chargée.
Fr. T.
f.thore@jhm.fr

*L’album est à commander sur le site d’Éric Frasiak, ericfrasiak.com et sera bientôt en ligne sur Spotify et Deezer.