Vous avez aimé “Mon Béranger” ? Vous adorerez “Mon Béranger 2”. Eric Frasiak revisite le répertoire de son grand frère spirituel et signe un album à son image : généreux.

Eric Frasiak a découvert l’œuvre de François Béranger à l’adolescence. Elle ne l’a jamais quitté depuis. Au début de sa carrière, il interprétait les chansons de Béranger dans les bals et les MJC. Quarante ans plus tard, il éprouve toujours le même besoin de revisiter ponctuellement l’œuvre d’un artiste trop tôt disparu qui est devenu une icône de la chanson française bien que n’ayant jamais bénéficié d’un éclairage médiatique à la hauteur de son talent.

Quatre ans après “Mon Béranger”, Eric Frasiak remet le couvert avec le deuxième album de ce qui devrait être un triptyque : “Mon Béranger 2”. « Avec le premier album que j’avais consacré à François Béranger, j’étais resté sur ma faim. Ce n’est pas simple de faire un choix dans un répertoire aussi dense », souligne l’artiste installé à Bar-le-Duc et qui compte de nombreux amis en Haute-Marne.

“Mon Béranger 2” est un album généreux. Les 17 chansons qui y figurent sont extraites des galettes qui ont marqué les débuts d’Eric Frasiak. C’était dans les années 80.

Le confinement est passé par là

Depuis, l’artiste a pris du volume. Ses chansons sont des petites merveilles de subtilité et d’humanité. Il a mis cette même rigueur artistique dans la conception de ce deuxième album consacré à Béranger.

La première étape, c’est celle des maquettes. On pause les guitares, la voix témoin, on dégrossit les arrangements. Cette phase essentielle a duré trois semaines puis est arrivé le premier confinement qui a marqué un coup d’arrêt dans le processus de création. « Avec le confinement, je n’arrivais pas à me mettre dans “Mon Béranger 2”. Les concerts qui s’annulaient les uns après les autres… J’avais besoin de maintenir un lien avec le public », précise-t-il. Eric Frasiak s’est attelé à son “Concert en pointillé du matin” livré sur sa page Facebook et sur sa chaîne Youtube quotidiennement. L’idée a débouché sur un double DVD. Il regroupe la totalité des enregistrements de ces sessions particulières réalisées dans son studio de Bar-le-Duc. Avec le “premier” déconfinement, Eric Frasiak pouvait finaliser son Béranger 2. « Les musiciens sont venus poser leurs parties respectives sur les pistes de guitares que j’ai conservé des sessions initiales. J’ai posé les voix à la fin dans un souci d’unité », poursuit-il. L’album a été bouclé durant l’été. Il est sorti le 15 novembre.

Eric Frasiak a souhaité « ne pas trop se détacher de l’œuvre originale tout en la bousculant un peu ». Pari gagné. L’artiste meusien amène Béranger dans ses pas. Un juste retour après des décennies à marcher dans les pas de Béranger.

A. S.

Pour marcher dans les pas d’Eric Frasiak : frasiak.com/

 

Photo Christine Pascal