La semaine dernière, les membres de Jham, groupe vainqueur du Jukebox 2018, se sont retrouvés au studio de Faverolles. En remportant le tremplin musical organisé par Le Journal de la Haute-Marne, la formation a pu enregistrer son premier album. Une expérience enrichissante sur le plan musical, et surtout humain.
Pour un groupe de musi­que, le premier album s’apparente à un accomplissement. « Jham existe de­puis deux ans maintenant, et pour la plupart d’entre nous, c’est une première expérience d’enregistrement. » Les vainqueurs de Jukebox 2018 ont posé leurs instruments au château de Faverolles, durant toute la semaine dernière. Comme tous les gagnants du tremplin musical organisé par le Journal de la Haute-Marne, ils ont remporté l’opportunité d’entrer en studio et mettre sur disque leurs compositions.
Corentin, Gauthier, Valentine, Paul et Kévin confient : « On a été super bien accueillis et l’environnement, le cadre ici est parfait. Il crée une sorte de bulle. C’est juste nous et la musique ». Et Corentin d’ajouter : « Mais c’est beaucoup de boulot. On est en studio assez tôt jusqu’à tard. Mais le plus intéressant est le fait que l’on vit ensemble intensément. On apprend à se connaître tous les cinq, mais plus sur le plan humain. Pas uniquement sur l’aspect musical. On a rarement l’occasion de vraiment se retrouver en dehors des répétitions ». La formation a mis un peu de temps à se décider d’enregistrer son album suite à sa victoire. En effet, deux membres ont quitté le groupe. « Paul et Valentine nous ont rejoints. Nous voulions des musiciens qui puissent apporter et exprimer leur univers », explique Kevin. Corentin poursuit : « Nous avons gardé le nom, les morceaux de base, mais on a changé de style. Chacun apporte sa patte ce qui nous amène à explorer d’autres horizons musicaux ».
Fil rouge
Dans l’idée, le disque de Jham – qui n’a pas encore de nom défini – est  « un album-concept ». Le groupe veut orienter la structure de celui-ci avec des morceaux qui constituent la trame d’une histoire. De la même manière que fonctionne un opéra rock. « Nous avons enregistré neuf titres dont deux en instrumental », précise Gauthier.  « Nous tenions à avoir des liens entre les textes tout en étant très varié au niveau des atmosphères. »  L’album met en scène un personnage en quête d’identité dans un univers très réel, confronté à des enjeux de jeune adulte dans la société actuelle. L’ensemble sera raconté du point de vue féminin  « pour que cela colle au chant de Valentine ». Il reste encore beaucoup à faire. « On fait tout nous-mêmes ! »  La distribution, la promotion, les photos, la pochette… Le mixage sera réalisé à Londres, une connaissance de Gauthier a accepté de le réaliser. Cette personne étudie à l’ICMP (Institute of Contemporary Music Perfor­mance), une éco­le de musique reconnue.  « Mis bout à bout, ça fait beaucoup », s’accordent-ils tous à dire. « C’est un gros travail collectif, mais individuel en même temps. »  Jham a pour objectif de sortir son album pour fin décembre.
j.tridon@jhm.fr
Joffrey Tridon

Le 26 septembre, Jham sera en concert au Nocturne Etudiante de Nancy. Ce sera l’occasion de découvrir pour la première fois l’album. Infos sur www.jham.fr
L’album de Jham proposera neuf titres, dont deux instrumentaux.