Le festival du Chien à plumes s’est achevé, dimanche 5 août dans la nuit, après trois jours ensoleillés et avec une programmation appréciée. S’il reconnaît une fréquentation moindre que les dernières années, le programmateur, Jean-Philippe Lecoq, s’est dit «très satisfait» du résultat.

Il y avait les stars attendues et elles n’ont pas déçu. Le “Bob Marley” africain, Alpha Blondy, a mis, comme prévu, le feu vendredi soir, à Villegusien-le-Lac, à l’occasion du festival du Chien à plumes. L’inclassable Camille, de retour sur la scène musicale après six ans d’absence et le groupe de reggae américain Soha, ont répondu présent samedi soir. Enfin, l’auteur-compositeur-interprète Gauvain Sers, très présent sur les radios depuis quelques mois, a séduit le public hier soir, se permettant même quelques chansons inédites.
Si le public était ravi des concerts et prestations, les habitués ont, néanmoins, constaté une baisse perceptible de fréquentation. Jean-Philippe Lecoq, le programmateur du festival, a confirmé cette diminution, sans pouvoir annoncer de chiffres précis pour le moment. «Il faut dire que nous sortions de deux années exceptionnelles en termes de fréquentation (Ndlr : avec plus de 20 000 spectateurs)», a-t-il rappelé.
Canicule et exclusivités
Deux facteurs sont avancés pour expliquer cette relative diminution. La canicule, trop intense, a pu freiner des ardeurs. Ensuite, la programmation, de qualité mais pas totalement conforme aux espoirs initiaux du Chien à plumes, a pu influer. Jean-Philippe Lecoq ne s’en est pas caché : il est de plus en plus difficile de pouvoir attirer de grands noms, pour un “petit” festival comme celui-ci, en raison des conditions d’exclusivité géographique de plus en plus souvent imposées par certains grands festivals d’été, à l’instar des Eurockéennes de Belfort. Il n’en demeure pas moins que l’organisateur est, au final, «très satisfait» de cette édition 2018. La programmation a été de qualité, avec des artistes engagés «qui ont des choses à dire», conformément à la philosophie défendue par le Chien à plumes. Le public, lui aussi, y a largement trouvé son compte au vu de ses réactions dythirambiques. Plus que jamais, le Chien à plumes est décidément l’événement musical incontournable du Sud haut-marnais.
Un homme a été victime, hier en fin d’après-midi, d’un grave malaise cardiaque au festival du Chien à plumes. Rapidement pris en charge, l’homme a dû être héliporté vers le centre hospitalier de Dijon. Hier soir, il était en vie selon les dernières informations des autorités. Les manœuvres de l’hélicoptère ont, par ailleurs, entraîné le blocage de l’accès automobile au site pendant une trentaine de minutes.
N. C.

Alpha Blondy, l’une des têtes d’affiche de cette édition 2018, a rencontré, vendredi soir, un franc succès.

Gauvain Sers fait la tournée des festivals d’été.

Le Québec était de la fête avec Canailles. (photos Christophe Bonnefoy).