Nouvelle ère pour le groupe bragard, qui a sorti, hier, son premier album baptisé “Fairground”. Une nouvelle étape pour ce groupe qui existe depuis plus de 15 ans, mais qui s’est totalement renouvelé l’an dernier, grâce à sa nouvelle chanteuse.

Sortir un album, c’est toujours une aventure pour un groupe. Et ce n’est pas Zef qui dira le contraire. La formation bragarde a en effet attendu plus de 15 ans pour sortir son premier opus. Baptisé “Fairground”, il est disponible depuis hier. «On avait envie depuis très longtemps de faire un album et, souvent, à la fin de nos concerts, des gens venaient nous voir pour nous demander notre album, mais nous n’avions rien à leur proposer», raconte Rénald Bailly, bassiste du groupe.
Le déclic est venu il y a un an, «grâce au bouche à oreille. Quelqu’un nous a parlé d’une chanteuse anglaise, qui vivait à Saint-Dizier. On l’a contacté via Facebook et on s’est rencontré rapidement. Ça a collé tout de suite, tant musicalement, que personnellement.» Le groupe se met alors rapidement au travail. «Siobhan nous a apporté ses morceaux, qui étaient plutôt électro-pop. On les a repris ensemble en y amenant une énergie rock. L’album est le fruit de cette collaboration», poursuit Rénald. Le nouveau Zef était né.
Un line-up stabilisé
Car en 15 ans d’existence, le groupe a vu passer bon nombre de chanteuses et de musiciens. Mais désormais, le line-up est stabilisé autour de Rénald, de Loïc Moulun à la batterie (les deux fondateurs), de Jean-Marc Lévy à la guitare, arrivé en 2013, et de Siobhan Codd au chant, depuis avril 2015. Une formation qui s’est déjà produite l’année dernière sur deux scènes bragardes d’importance : celle de la Fête de la Musique, en juin, place Emile-Mauguet, et celle du Commerce, à l’occasion du parcours musical d’Eclectik Rock, en novembre.
Depuis, le groupe s’était enfermé en studio. «On a fait les prises de batterie, guitare et basse dans notre studio. Enregistrement, mixage et mastering, on a tout fait nous-même. Et puis Sarah Garcia, vice-présidente de l’Agglo et Ilona Pietrzok, directrice culturelle, nous ont contactés pour nous proposer le studio des Fuseaux. On a pu y enregistrer toutes les parties chantées», se réjouit Rénald Bailly.
Le résultat c’est un album de sept titres, en anglais, pressé à 500 exemplaires. Quant au style ? «On nous répertorie comme pop-rock, mais pour moi, c’est plus que ça. Il y a un peu de métal et de rock progressif dans certains morceaux», explique le bassiste. Un style bien à eux, donc, à découvrir dès samedi, à 23 h, pour la Fête de la musique de Bettancourt-la-Ferrée, puis mardi, à 22 h 50, aux pieds des remparts, pour celle de Saint-Dizier et enfin le 2 juillet, en compagnie d’autres groupes locaux, aux Etangs Franchot.
P.-J. P.

zef2
En 2015, la Ville a offert la scène de la place Emile-Mauguet au groupe, à l’occasion de la Fête de la musique,
avant de le programmer pour Eclectik Rock. (Photo d’archives Marine Tétard)
zef1
Rénald, Loïc, Siobhan et Jean-Marc forment désormais le groupe Zef,
qui vient de sortir son premier album. (Photo Fabrice Petermann)

Love
Haha
Wow
Sad
Angry